Ouvrir une crêperie en franchise

Avec des marges brutes de l'ordre de 80%, la crêperie est un business rentable ! Mais attention, pour tirer le meilleur parti d'un restaurant de crêpes, les volumes doivent être conséquents pour compenser un ticket moyen plutôt bas !

La crêpe, ou plutôt devrait-t-on dire la galette de sarrasin, a de beaux jours devant elle en franchise. Encore peu développé, à tort, ce segment de la restauration à table mérite toutefois le détour. Pourquoi ? Tout simplement parce que la concurrence pour ce genre d'établissement est restreinte. En effet, avec quelque 5 000 crêperies seulement ayant pignon sur rue en France (vs 14 000 pizzerias par exemple), la formule est loin d'être à saturation. Ceci étant, tout n'est pas rose dans ce secteur car en effet, s'il est vrai que les marges brutes d'une crêpe avoisinent les 80%, le prix de vente reste modeste. Du coup pour en vivre correctement, il faut en vendre beaucoup ! D'où l'intérêt de s'intéresser aux concepts développés en franchise qui, avec leurs recettes originales et leurs outils marketing efficaces, permettent de faire la différence.

Les avantages de la franchise

Si une formation de crêpier ou pour le moins une expérience en restauration n'ont rien d'obligatoire pour s'installer, elles sont fortement conseillées ! De ce point de vue, les concepts développés en franchise proposent tous une formation minimum à leurs candidats (et/ou leurs employés) pour qu'ils démarrent plus sereinement. A cela s'ajoute le plus souvent une formation en gestion bien sûr pour mieux appréhender les spécificités d'un restaurant de crêpe. L'autre grand avantage de la franchise tient à l'originalité des concepts proposés. L'expérience client est clairement, de ce point de vue, au cœur de la démarche des franchiseurs. Décors authentiques, modernes ou baroques, recettes traditionnelles et originales, multi-activités bien orchestrées (crêperie, saladerie, grillades, etc.), chaque concept développe son identité propre pour faire la différence. 

Enfin, rejoindre un réseau de franchise de crêperie permet de bénéficier d'une centrale d'achat opérationnelle. Les prix des matières premières sont ainsi négociés au plus juste, ce qui permet d'optimiser les coûts et les marges.

Les enseignes de crêperies à suivre

Quelques enseignes de crêperies sont ouvertes à la franchise. Parmi celles-ci, la plupart décline un concept original de restaurant de crêpes servies à table et d'autres se positionnent sur la vente de crêpes à emporter sur la base d'une boutique. Les réseaux en présence nécessitent selon les concepts un apport personnel plus ou moins important (de 70.000 à 200.000€) pour un investissement global oscillant entre 150 et 600.000€.

Mamie Bigoude : L'enseigne Mamie Bigoude se développe en franchise depuis 2012 autour d'un concept décoiffant entre tradition bretonne et road movie des années 50. Ce concept ludique aux décors acidulés et décalés cultive une identité forte. Les crêpes servies oscillent entre des classiques revisités et des recettes originales. L'ensemble offre un cocktail détonnant et baroque où le client passe un bon moment. Pour rejoindre cette enseigne, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 150.000 € (droit d'entrée 40.000€, investissement global entre 450.000 € et 600.000 €). Le chiffre d’affaires réalisable après deux ans est estimé par le réseau entre 700.000 € à 1M€.

Crêperie Framboise : L'enseigne crêperie Framboise, qui s'ouvre à la franchise depuis peu, accueillera ses premiers franchisés en 2017. Le concept se décline autour d'une crêperie aux allures modernes, entre design contemporain et espaces chaleureux dans l'esprit lounge. Les crêpes salées et sucrées au menu misent sur la qualité et l’originalité des plats proposés (ingrédients bien sélectionnés, utilisation de farines bio, fabrication à la demande, présentation attrayante, galettes indiennes). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 120.000€ (droit d'entrée 30.000€, investissement global 450.000€). Le chiffre d'affaires réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 800.000€.

Crêperie Tante Jeanne : Lancée en franchise en 2012, l'enseigne Crêperie Tante Jeanne mise sur l'authenticité et la qualité de ses mets (crêpes, galettes, salades, moules frites, grillades) pour séduire ses clients. Atmosphère feutrée, objets du passé, recettes authentiques familiales... Crêperie Tante Jeanne base principalement son concept sur l’originalité, la qualité et le caractère unique de ses procédés et transformations culinaires. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 40.000€ (droit d'entrée 50.000€, investissement global entre 200 et 350.000€. Le chiffre d'affaires réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 1M€ et 1,2M€.

Amélie Crêpes Factory : Lancée en franchise en 2010, Amélie Crêpes Factory se positionne sur un concept de restauration rapide proposant des crêpes bretonnes, des galettes de sarrasins, des crêpes sucrées en respectant un bon rapport qualité/prix. Précurseur sur ce positionnement particulier dès 2006 avec des corners et stands de crêpes, le réseau Amélie Crêpes Factory a adapté son concept en format restaurant avant de passer à la franchise. Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 50.000€ (droit d'entrée 25.000€, investissement global 150.000€). Le chiffre d'affaires réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne entre 300 et 700.000€.

Crêp’eat : Lancée en franchise en 2013, l'enseigne Crêp'eat veut marier authenticité et principes de restauration rapide. Le concept s'appuie pour cela sur des cuisines ouvertes sur la salle, avec des galettes et des crêpes cuites à la demande sous les yeux du client. Toutes les préparations servies misent sur la qualité et l'authenticité (farine de blé naturelle provenant d'un moulin en Bretagne). Pour rejoindre ce réseau, le candidat doit disposer d'un apport personnel minimum de 70.000€ (droit d'entrée 20.000€, investissement global 200.000€). Le chiffre d'affaires réalisable après deux ans est estimé par l'enseigne à 550.000€.

D'autres concepts sont également à découvrir comme notamment

Le Patacrêpe, un réseau plutôt positionné haut de gamme avec des mets exclusivement « faits maison ».

O11ze, un réseau né en région parisienne en 2012 qui se positionne sur un concept de crêperie urbaine et familiale dans un cadre vintage.

Le Cap Breton, un réseau qui joue à fond la carte de la Bretagne avec des recettes authentiques, un rayon épicerie rempli de douceurs (biscuits au beurre, caramels, niniches, etc.). Les spécialités bretonnes (galettes et crêpes fourrées ou natures, far aux pruneaux, blinis de blé noir, etc.) peuvent se manger sur place ou à emporter.

Ar Preti, un réseau de crêperies venu des environs de Metz où modernité se mêle à une cuisine traditionnelle.

Source : Toute la Franchise © - Laurence Theodore Jacquin,

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.