Froment

Le blé fait partie des trois grandes céréales avec le maïs et le riz. C'est, avec environ 600 millions de tonnes annuelles, la troisième par l'importance de la récolte mondiale et, avec le riz, la plus consommée par l'homme.

L'arrivée du blé en France remonte probablement au Ve millénaire av. J.‑C..

Le blé moderne est le résultat d'une construction génétique unique : il contient le génome complet de trois espèces différentes, les chromosomes de ces espèces ne se mélangeant pas lors de la méiose. Il est le résultat d'événements de polyploïdisation intervenus à la suite de croisements entre espèces : chaque génome fut entièrement conservé, ce qui explique l'augmentation de la ploïdie.

La consommation humaine (pain, biscuiterie et tous les produits à base de farine) reste le débouché principal (58 % de la récolte), suivie de l'alimentation animale (34 %). Les 8 % restants représentent les usages industriels (amidonnerie et glutennerie). Le blé peut également servir de substrat pour produire du biocarburant, le bioéthanol. Il est également utilisé pour alimenter des chaudières.

  • Le blé tendre, ou froment, est une matière première de base pour la fabrication du pain, en raison de sa composition en gluten supérieure aux autres céréales. Il doit passer par le secteur de la meunerie pour subir la transformation en farine.
  • Le blé dur est à la base de la fabrication des semoules, utilisées pour la préparation du couscous ainsi que des pâtes alimentaires (toutefois les pâtes chinoises au blé sont fabriquées avec du blé tendre, de même qu'elles l'étaient traditionnellement dans l'Europe du Nord).

Le pain est un aliment qui résulte de la cuisson d'une pâte obtenue par pétrissage d'un mélange composé de farines de blé panifiables correspondant à des types officiellement définis, d'eau potable et de « sel de cuisine », et soumis à un agent de fermentation : la levure.

Froment, autre nom du blé tendre

Étymologie : Du latin frūmentum.

Le blé tendre est l'espèce de blé actuellement la plus cultivée, notamment en France, tant en termes de surface que de tonnage. 

en France, en 2010, la production de blé tendre a été d'environ 36,7 millions de tonnes.

Aussi équilibré en acides aminés que le maïs, il est très appétant et nourrissant pour de nombreuses espèces.

  • Il est très employé pour l'alimentation animale.
  • Il est aussi utilisé, pour produire la farine panifiable utilisée pour la fabrication du pain, de pâtisseries et autres aliments, et la pâte à crêpes bien entendu.
  • Il sert aussi à la fabrication des bières blanches.

 

Ne pas confondre avec le blé dur

Le blé dur se différencie du blé tendre par son grain à albumen vitreux et sa plus haute teneur en protéines. Le blé dur est plus sensible au froid que le blé tendre, et plus résistant à la sécheresse. Sa culture s'est d'abord développée à l'époque antique dans le bassin méditerranéen, notamment en Égypte et en Grèce.

Il est la seule espèce de blé que l'on puisse cultiver en climat aride.

En raison de sa dureté, le blé dur n'est pas consommé en l'état. Il doit être transformé en semoule qui servent principalement à la production de pâtes alimentaires et à la production de couscous. Le blé dur peut aussi être concassé et consommé ensuite sous forme de boulghour, plat de base dans l'alimentation traditionnelle du Moyen-Orient. Enfin, il peut aussi être transformé en farine pour entrer, sous forme de complément, dans la fabrication du pain.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.