crepier crepesLa fabrication de crêpes de froment (gwinizh, blé tendre) et de crêpes / galettes de blé noir / sarrasin (gwinizh du, ed-du) à l'aide d'une plaque sans rebord (crêpière, galettoire, galétière, billig, pillig, tuile), est plus délicate qu'avec une poêle et décourage souvent le novice.crepier galette

Nous partageons ici entre crêpiers et amateurs passionnés les tours de mains et astuces pour réussir nos recettes de pâte à crêpes et leur cuisson (krampouezh).

Discussions récentes sur les crêpes

    • Mes expériences de culottage (2 Messages)
    • Je pense qu'il ne faut pas une goutte d'eau dans le saindoux ! J'ai décongeler de la couenne avec du bon gras dessus ( la couenne enlever reste donc...
    • Présentation (1 Messages)
    • Bonjour à tous et toutes, Je m'appelle Charly j'ai (non trop vieux), je vie au Cambodge depuis 7 ans et je pratique très souvent la...

Plus de sujets »

Le matériel du crêpier

Les billigs (nom Breton pour galetière, galettoire, crêpière) sont des appareils spécialement conçus pour réaliser des crêpes et des galettes. Elles sont composées d'une surface en fonte assez large et d'un trépied en métal, elles fonctionnent soit à l'électricité, soit au gaz. Les billigs sont bien entendu utilisées dans les crêperies, mais aussi chez de nombreux particulier. Pour bien utiliser sa billig, on utilise plusieurs instruments :

  • La louche, pour verser la pâte en quantité suffisante sur la billig
  • Le râteau à crêpe (rozell), rond ou plat, en bois ou en inox, pour étaler la pâte sur toute la surface
  • La spatule (spanell), en bois ou en inox, pour décoller et retourner la crêpe
  • Le tampon d'essuyage (ou gnon), pour nettoyer et graisser la plaque en fonte
  • Le cul de poule pour fabriquer les pâtes

Moins honéreux qu'une billig, les poêles à crêpes, aux bords étroits, spécialement conçues pour réaliser des crêpes. Elles existent également en fonte, même matière que la billig.

Annonces récentes

Dernier article d'actualité

Des crêpes fabriquées comme au Moyen Âge

Mark Gael Jiquelle, crêpier de la Cour Julot, et Maud Le Clainche, directrice du village de l’an Mil de l’An Mer ont dévoilé comment les crêpes étaient fabriquées au Moyen Âge.

Maud le Clainche, directrice directrice du village de l’an Mil, de Melrand et les visiteurs. Mark Jiquelle, crèpier de la Cour Julot, dans la réalisation façon Moyen-Âge. | OUEST-FRANCE

Faire un bond dans le passé en dégustant des galettes. C’est ce qu’ont proposé, la semaine dernière, Mark Gael Jiquelle et Maud Le Clainche. Durant une journée, le premier, patron et crêpier de la Cour Julot, à Melrand, est venu jouer du bilig devant les curieux.

Lire la suite...

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.