Concours du meilleur crêpier 2020

Concours du meilleur crêpier 2019

 

Placé sous l’égide de la Fédération de la crêperieet organisé depuis 2009, le concours du meilleur crêpier de Bretagne a eu lieu le 21 janvier 2020, dans les cuisines du CFA de Vannes, sous la présidence de Gilles Servat.

Les 23 candidats, dont 21 de Bretagne, un des Deux-Alpes, un d’Argenteuil et un de l’Yonne, ont une heure pour préparer leurs garnitures, puis une demi-heure pour réaliser quatre crêpes : deux au froment et deux au blé noir, avec des ingrédients imposés.

Vainqueur : un Finistérien de la Pointe du Raz

Tour à tour, les candidats épluchent, taillent, cisèlent, cuisent et dressent leurs crêpes. Les visages sont fermés, la concentration maximale. Ils travaillent sous le regard attentif du jury cuisine, chargé d’évaluer différents critères : hygiène, tenue, technicité et gestion du temps. Ils ont une heure pour préparer leurs garnitures, puis une demi-heure pour réaliser six crêpes : une froment au beurre, deux froment composées, une blé noir au beurre et deux blé noir composées.

Le jury est composé de professionnels, mais aussi d'amateurs éclairés comme l’artiste Gilles Servat, le skipper Erwan Le Roux ou l’humoriste Jean-Yves Lafesse.

Les candidats ont d'abord une heure pour préparer leurs garnitures, puis une demi-heure pour réaliser quatre crêpes : deux au froment et deux au blé noir. (Le Télégramme / Laurent Guenneugues)

« Ce concours, c’est à la fois du plaisir et du stress, explique le Dinannais Jean-Luc Durand, qui participe pour la quatrième fois. C’est un bon moment de partage entre collègues et ça nous sort du quotidien. Et puis, ça permet de tester de nouvelles recettes. Parfois, je les reprends ensuite dans ma crêperie ».

« Les participants doivent produire deux crêpes au sarrasin et deux crêpes au froment avec des ingrédients imposés », explique Gilles Stephant, président de la fédération de la crêperie et patron du Champ des sirènes, à La Torche.

 On note l’hygiène, la manipulation, la technicité, la texture et la gestion du temps. Ils ont le droit à une heure de préparation pour la garniture (salée et sucrée), puis ils ont une demi-heure pour distribuer leurs quatre crêpes salées et sucrées  , détaille Catherine Merdy-Goasdoué, l’auteure de Les Crêpes l’art, la manière, qui va ouvrir une école dans le Finistère après avoir dirigé trois crêperies. Positionnée en cuisine, elle surveille la préparation, laissant le soin à ses confrères d’assurer la dégustation.

 

Kraz et soupic

« Il faut que l’on retrouve le kraz et le soupic, le croustillant et la souplesse en breton », prévient Christophe Beuriot qui souligne qu’une bonne crêpe doit être cuite des deux côtés et être bien beurrée avec du beurre de baratte.

Et pas question de la bâcler pour ne s’en servir que de support à la garniture.  Je n’aime pas trop les choses trop compliquées. La galette doit rester simple et se cantonner à quelques ingrédients , estime, sans rire, Jean-Yves Lafesse venu apporter une dose de bonne humeur à ce concours très disputé.

Crêpier et futur repreneur de la crêperie l’Ar Men, à la pointe du Raz, Stéphane Pichon a été sacré Meilleur crêpier de France. | CMA56
Crêpier et futur repreneur de la crêperie l’Ar Men, à la pointe du Raz, Stéphane Pichon a été sacré Meilleur crêpier de France. | CMA56

Du beurre en plus

C’est que le titre de Meilleur crêpier n’a rien d’anodin.  Il permet de gagner de la notoriété. Le titre apporte 25 à 30 % de chiffre d’affaires supplémentaire à la crêperie du gagnant  , rapporte Gilles Stephant.

Son homologue de la crêperie du Faou confirme.  Le titre apporte une réelle reconnaissance. Notre dernier titre en 2019 nous a permis d’être présentés dans une trentaine d’articles de presse et de passer cinq fois à la télévision. » De bon augure pour la crêperie de la pointe du Raz.

Chacun obtient cinq notes sur 20 et celui qui a la meilleure moyenne est sacré meilleur crêpier ».

De gauche à droite : Stéphane Pichon, de la Pointe du Raz, Mathias Bilien, de Nantes, et Patricia Carré, d'Appoigny, près d'Auxerre. (Le Télégramme / Laurent Guenneugues)Les résultats

  1. Stéphane Pichon est sacré meilleur crêpier de France. Actuellement salarié de la crêperie « L’Armen », à la Pointe du Raz, il s’apprête à la reprendre au 1er avril avec son épouse.
  2. Mathias Bilien, de la crêperie nantaise « Le loup, le renard et la galette ».
  3. Patricia Carré, venue d’Appoigny, près d’Auxerre (crêperie « Les 3 Actes »)

 

Sources : https://www.letelegramme.fr - https://www.ouest-france.fr

Crêpes & Galettes Bretonnes - Astuces - Recettes de pâtes

Crêpes & Galettes Bretonnes - Astuces - Recettes de pâtes

Les crêpes de crêpiers

Informations pour les crêpiers professionnels et les amateurs de crêpes et galettes de Bretagne et d'ailleurs. Astuces, recettes, ingrédients, matériel, pâte à crêpe,  fournisseurs, actualité ... petites annonces, annuaire, forum de discussion pour échanger entre maîtres crêpiers et novices.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et des services adaptés.